Lavoisier Lavoisier Lavoisier Lavoisier

Résumé

Extrait

UN DÉFI À RELEVER

Si nos ouvrages précédents ont mis en évidence le rôle majeur de l’écriture comme moyen de formation et de capitalisation de l’expérience professionnelle (Lafortune, 2009 ; Merhan, 2009), de construction de soi (Oudart et Leclercq, 2011), d’émergence de savoirs formels et informels (Morisse, 2011), de théorisation ou de conceptualisation (Champy-Remoussenard, 2009), celui-ci offre une perspective toute particulière. Fruit du travail de réflexion collective de différentes équipes de recherche étudiant l’écriture professionnelle depuis 2007, l’objectif de ce livre consiste à analyser les processus et les démarches par lesquels les chercheures et chercheurs ont produit et produisent des connaissances sur l’écriture, considérées dans leurs dimensions réflexive et professionnalisante.

Cet ouvrage présente des outils conceptuels et des méthodes de recherche sur les processus d’écriture, objet de leur recherche, non sur les processus d’écriture de leurs recherches ou sur les contenus obtenus par l’écriture. L’écriture, au coeur de leur réflexion, est étudiée selon différents aspects : les échanges écrits dans un univers numérique ; l’écriture des outils de recherche utilisés et analysés par des praticiennes et praticiens avec les équipes de recherche ; les transformations du rapport à l’écriture dans les pratiques enseignantes ; l’écriture comme processus favorisant la construction de significations en situation d’apprentissage ; l’écriture participant au développement de compétences professionnelles en formation à l’enseignement. Des objets de recherche qui s’inscrivent au coeur de la réflexion exposée dans l’ouvrage, articulée à des notions comme celles de métacognition et de pratique réflexive développées par plusieurs auteures (Cros, 2006 ; Cros, Lafortune et Morisse, 2009 ; Morisse, Lafortune et Cros, 2011 ; Morisse, 2006 ; Pallascio, Daniel et Lafortune, 2004).

Cette publication a donc pour objectif de mettre en perspective des démarches de recherche, individuelles et collectives, en vue d’un enrichissement mutuel tant sur les plans épistémologique, théorique que méthodologique. C’est donc avec une visée de clarification, d’explicitation et de transparence que des outils théoriques et méthodologiques sont présentés, propres à cerner les notions évoquées précédemment, en relation avec les démarches de recherche des auteurs ou des équipes. La visée épistémologique du travail est corrélée également à la composition interculturelle des contributions provenant de Belgique, du Québec, de France et de Suisse, et à la diversité des postures de recherches (« recherche en action » et recherche empirique). Il ne s’agit pas de juxtaposer des contributions écrites sur un même objet de recherche, mais de soumettre à une réflexion collective, la pertinence de l’existence de méthodologies et de démarches de recherche, en lien avec un même objet. En d’autres termes, les contributions portent sur la manière dont les recherches sur l’écriture ont été conduites. Quels objets sont étudiés ? Quels champs théoriques sont sollicités ? Quelles démarches de recherche ont été construites ? Quels outils de collecte de données ont été utilisés ? Quelles procédures ont été appliquées pour les recueillir et les analyser ? Quelles questions surgissent à propos de leur emploi en lien avec des choix théoriques propres ? En quoi l’écriture participe-t-elle à la réflexivité et à la professionnalisation des acteurs (dans le champ de la formation de formateurs et de la formation à l’enseignement) ?

Caractéristiques

Editeur : Presses de l'Université du Québec

Auteur(s) : Louise Lafortune, Martine Morisse

Publication : 20 août 2014

Edition : 1ère édition

Intérieur : Noir & blanc

Support(s) : Contenu téléchargeable [PDF]

Contenu(s) : PDF

Protection(s) : DRM ACS4 (PDF)

Taille(s) : 1,1 ko (PDF)

Langue(s) : Français

Code(s) CLIL : 3146

EAN13 Contenu téléchargeable [PDF] : 9782760540866

EAN13 (papier) : 9782760540859

Ouvrages du même auteur