Résumé

Ce livre critique la façon dont le « cas Heidegger », c’est-à-dire la compromission de l’ancien recteur du Fribourg dans le national-socialisme, est envisagé par des philosophes tels que Gadamer, Habermas, Derrida, Lyotard, Lacoue-Labarthe, Rorty ou Arendt. L’auteur nous montre comment ces philosophes reprennent et commentent les mêmes lieux communs : le « tournant de 1929 » ou le « silence après 1945 », sans interroger la déshumanisation radicale de la pensée qui caractérise selon lui le fond même de l’œuvre heideggérienne. Hassan Givsan nous invite à une lecture ironique et précise de ces écrits qui met au jour les contradictions des commentateurs et leur propension à sacrifier la cohérence à l’effet rhétorique.

Caractéristiques

Editeur : Presses universitaires de Paris Nanterre

Collection : Hors collection

Publication : 20 décembre 2012

Edition : 1ère édition

Intérieur : Noir & blanc

Support(s) : eBook [ePub + Mobipocket + PDF + WEB]

Contenu(s) : ePub, Mobipocket, PDF, WEB

Protection(s) : Marquage social (ePub), Marquage social (Mobipocket), Marquage social (PDF), DRM (WEB)

Taille(s) : 119 ko (ePub), 334 ko (Mobipocket), 1,1 ko (PDF), 1 octet (WEB)

Langue(s) : Français

Code(s) CLIL : 3129, 3133

EAN13 eBook [ePub + Mobipocket + PDF + WEB] : 9782821826694

EAN13 (papier) : 9782840160786

Ouvrages dans la même collection

--:-- / --:--