Lavoisier Lavoisier Lavoisier Lavoisier

Résumé

Aux États-Unis, la notion de race est utilisée de manière routinière par les médecins en tant que variable biologique, culturelle ou sociale, selon les situations de soins. Croisant les notions de citoyenneté, de responsabilité et de droits civiques, ainsi que les questionnements autour de la politisation de la science, cet ouvrage retrace l’histoire de la médicalisation du corps noir par la profession psychiatrique aux États-Unis, du xxe siècle jusqu’à l’époque contemporaine. Conjuguant l’histoire et la sociologie, il est ainsi question de retracer les différents régimes par lesquels la notion de race a été jugée pertinente par les psychiatres pour naturaliser les différences corporelles des années 1920 jusqu’à l’époque contemporaine. En s’appuyant sur un corpus d’archives personnelles de médecins, d’institutions de soins et de centres de recherche en psychiatrie, ainsi que sur une enquête qualitative réalisée auprès de psychiatres en Californie, ce livre démontre que la catégorie de race irrigue encore et toujours les pratiques et les discours institutionnels, aussi bien dans les représentations que les médecins véhiculent des corps soignés, que dans les stratégies de naturalisation du social employées pour prendre en charge leurs patients.

Caractéristiques

Editeur : Presses Universitaires de Rennes

Auteur(s) : Élodie Edwards-Grossi

Collection : Des Amériques

Publication : 14 janvier 2022

Intérieur : Noir & blanc

Support(s) : Text (eye-readable) [PDF + ePub + Mobipocket + WEB]

Contenu(s) : PDF, ePub, Mobipocket, WEB

Protection(s) : Marquage social (PDF), Marquage social (ePub), Marquage social (Mobipocket), DRM (WEB)

Taille(s) : 2,6 Mo (PDF), 2,5 Mo (ePub), 6,1 Mo (Mobipocket), 1 octet (WEB)

Langue(s) : Français

Code(s) CLIL : 3377, 3081

EAN13 Text (eye-readable) [PDF + ePub + Mobipocket + WEB] : 9782753586932

EAN13 (papier) : 9782753582088

Ouvrages dans la même collection