Résumé

Dans les deux dernières décennies du xxe siècle, minimalisme désigne une partie de la création littéraire et, pour le roman, une production généralement liée aux Éditions de Minuit. La notion, qui dérive des champs de l’architecture et des arts plastiques, est ici resituée dans la perspective de l’histoire littéraire. Les années 1980 sont traversées par une tension esthétique féconde, entre réévaluation du romanesque et permanence d’une distanciation critique, héritage du Nouveau roman et sortie de l’ère du soupçon. Issus d’un colloque international organisé à Cerisy la Salle, les articles de cet ouvrage mettent en relief l’invention d’un art subtil du roman : marqué par le souci du moindre effet, il est doté d’une capacité de résonance extrême. Ces analyses interrogent aussi les pièges et les impasses de la notion, liés à l’hétérogénéité des pratiques qu’elle désigne autant qu’à sa définition problématique. En contre champ : un texte de Philippe Claudel et un entretien avec Patrick Deville.

Caractéristiques

Editeur : Presses Sorbonne Nouvelle via OpenEdition

Auteur(s) : Marc Dambre, Bruno Blanckeman

Collection : Fiction/Non fiction XXI

Publication : 7 mars 2017

Intérieur : Noir & blanc

Support(s) : eBook [PDF + ePub + Mobipocket + WEB]

Contenu(s) : PDF, ePub, Mobipocket, WEB

Protection(s) : Marquage social (PDF), Marquage social (ePub), Marquage social (Mobipocket), DRM (WEB)

Taille(s) : 2,31 Mo (PDF), 2,03 Mo (ePub), 5,21 Mo (Mobipocket), 1 octet (WEB)

Langue(s) : Français

Code(s) CLIL : 3643, 4027

EAN13 eBook [PDF + ePub + Mobipocket + WEB] : 9782878547559

EAN13 (papier) : 9782878545500

Ouvrages du même auteur

Ouvrages de la même collection

--:-- / --:--