Résumé

La Jacquerie française de 1358 et la révolte des paysans anglais de 1381 ont durablement marqué les mémoires, révélant une aspiration manifeste dès le Moyen Âge : le désir de libération des masses populaires. Du Nord au Midi de l’Europe, la paysannerie s’est engagée dans des luttes ouvertes contre les pouvoirs en place, contre les princes et les seigneurs. Mais ces combats ont été parfois plus feutrés et la résistance à l’autorité s’est souvent exprimée par la voie de la justice ou de l’arbitrage. Comprendre les causes et les enjeux de ces résistances à l’autorité constitue un chantier historiographique en plein renouveau. Les pistes explorées dans cet ouvrage mettent en lumière le rôle sociopolitique de la noblesse, le poids des redevances seigneuriales, l’oppression des officiers locaux, l’essor de la fiscalité étatique, la genèse de l’État moderne et l’impact de la Réforme - permettant d’appréhender les mobilisations populaires dans leur diversité.

Caractéristiques

Editeur : Presses universitaires du Midi

Collection : Flaran

Publication : 27 février 2020

Intérieur : Noir & blanc

Support(s) : eBook [PDF + ePub + Mobipocket + WEB]

Contenu(s) : PDF, ePub, Mobipocket, WEB

Protection(s) : Marquage social (PDF), Marquage social (ePub), Marquage social (Mobipocket), DRM (WEB)

Taille(s) : 5,58 Mo (PDF), 2,56 Mo (ePub), 5,9 Mo (Mobipocket), 1 octet (WEB)

Langue(s) : Français

Code(s) CLIL : 3382, 3378

EAN13 eBook [PDF + ePub + Mobipocket + WEB] : 9782810709014

EAN13 (papier) : 9782810700479

Ouvrages dans la même collection

--:-- / --:--