Lavoisier Lavoisier Lavoisier Lavoisier

Résumé

Extrait

LES MUTATIONS QU’A CONNUES LE MONDE DES AFFAIRES, DEPUIS UNE DIZAINE d’années, et qui se sont faites à une cadence sans précédent, obligent les entreprises à opérer dans un environnement caractérisé par davantage de complexité et d’incertitude. Elles sont principalement dues à la mondialisation ainsi qu’aux changements de l’état de l’économie mondiale influencée par l’émergence de certains pays autrefois en développement, notamment la Chine, l’Inde et le Brésil. Ces pays ayant acquis des capacités industrielles considérables, ils s’imposent comme des acteurs incontournables et deviennent des concurrents importants des pays développés (Stark, 2005). Les changements dans l’environnement des affaires sont aussi attribuables, entre autres, à l’innovation technologique, à l’évolution de l’organisation du travail, à la réduction des cycles de vie des produits ainsi qu’à la croissance des exigences des clients sur le plan de la qualité (St-Pierre, 2009 ; Capron et Liénard, 2000). Ils ont contribué à l’accroissement et à l’internationalisation de la concurrence (Sinha, Akoorie, Ding et Wu, 2011) ainsi qu’à l’augmentation de l’incertitude dans la réalisation et la gestion des projets industriels. Cette incertitude augmente particulièrement dans un contexte international vu les multiples paramètres qui entrent en jeu.

Le contexte actuel des affaires et la vive concurrence nationale et internationale imposent ainsi des pressions extrêmes sur les prix et la qualité des produits, de sorte que bon nombre d’entreprises manufacturières sont obligées de revoir leurs stratégies (Sinha et al., 2011). C’est dans ce contexte que les entreprises industrielles des pays développés doivent réévaluer leur stratégie de production, notamment en raison des coûts de la main-d’œuvre qui ne peuvent concurrencer ceux que l’on observe dans les pays émergents. Parmi les stratégies adoptées par les entreprises, l’internationalisation des activités de production occupe une place privilégiée (Gallego et Saoudi, 2010). En effet, la délocalisation et la sous-traitance internationale vers des pays émergents où la main-d’œuvre est moins chère sont des décisions d’affaires qui gagnent en popularité, même chez les petites entreprises. Ces décisions ne sont toutefois pas toujours populaires dans les régions où se trouvent les entreprises concernées, étant donné les pertes d’emplois qu’elles peuvent occasionner. En plus de bénéficier de faibles coûts de la main-d’œuvre, les entreprises qui adoptent des décisions de délocalisation et de sous-traitance dans des pays émergents peuvent tirer avantage de leur savoir-faire et leur expertise ainsi que de l’accès aux matières premières.

Caractéristiques

Editeur : Presses de l'Université du Québec

Auteur(s) : Jalal El Fadil

Publication : 9 avril 2014

Edition : 1ère édition

Intérieur : Noir & blanc

Support(s) : Contenu téléchargeable [PDF]

Contenu(s) : PDF

Protection(s) : DRM ACS4 (PDF)

Taille(s) : 1,1 ko (PDF)

Langue(s) : Français

Code(s) CLIL : 3188

EAN13 Contenu téléchargeable [PDF] : 9782760539884

EAN13 (papier) : 9782760539877