Lavoisier Lavoisier Lavoisier Lavoisier

Résumé

Le 1er novembre 1755, la maîtrise des risques industriels et de la sûreté de fonctionnement connaissait un tournant. Avant le célèbre tremblement de terre de Lisbonne, le risque est en effet considéré comme une punition divine, et ce depuis les Romains (et le commerce maritime) qui sont, très vraisemblablement, à l'origine de la notion de risque.
Après cette date, le risque devient de la responsabilité de l'homme qui doit essayer de le maîtriser, de le réduire le plus possible, voire d'en profiter en saisissant les opportunités quil présente. Il faudra attendre les années 1980 pour voir naître une nouvelle approche du risque. Elle se singularise par un fourmillement de paradoxes : d'un côté, la peur et le refus du risque sous toutes ces formes, la volonté d'une société sans risque, un certain repli, un certain rejet du progrès technique, de l'autre côté, un monde toujours plus ouvert, plus mouvant, qui nous oblige sans cesse à nous adapter, à innover, donc à prendre des risques, et que l'on encourage par nos attitudes.
Maîtrise des risques et sûreté de fonctionnement retrace, étape par étape, les avancées que cette discipline a connues au fil des siècles. Il dresse le portrait des grandes figures du risque et décrypte limpact de leurs innovations majeures. Cette fresque historique passionnera toutes les personnes qui sintéressent à lévolution du risque, de la fiabilité, de la qualité, de la sûreté de fonctionnement, de la sécurité et, plus généralement, des organisations.

Sommaire

Sous la protection des dieux. La Bible et les premiers retours d'expérience. L'Antiquité et lanalyse de risque. Les augures et les risques liés à la prise de décision. Les guerres puniques ou la sécurité des personnes. Intellectualisme grec et pragmatisme latin. Sous Auguste : le premier fiabiliste. Sous Tibère : naissance de la réglementation. Sénèque et le tremblement de terre de 62. Léruption du Vésuve à Pompéi en 79. Au XIVe siècle : absence de traçabilité et sécurité alimentaire. Au Moyen-Âge : royauté et art du management. Ramon Llull : mysticisme, combinatoire et communication. Les grandes figures de la Renaissance. Les prémices de la théorie des probabilités au Grand siècle. John Graunt et lanalyse de données. La naissance de la probabilité. Daniel Bernoulli et la théorie de lutilité. La révolution bayésienne au XVIIIe siècle. Vers la maîtrise des risques Lhomme ou la Providence. La révolution industrielle. Lémergence du fait social. Des outils probabilistes deviennent disponibles. Les grandes « écoles » de la pensée probabiliste (ou fiabiliste). La ligne Maginot : insuffisance des parades et défaillance de la gouvernance. Les précurseurs de la fiabilité. La loi de Murphy. Lapparition de la fiabilité. Le développement des méthodes de la sûreté de fonctionnement. La fiabilité moderne, les travaux de lécole américaine. Les premières études de risque, le rapport Wash 1400. Quelques grandes dates du management des risques. Aversion au risque, mondialisation et compétitivité. La fin des certitudes, le risque technologique majeur. Léconomie de marché et son rapport au risque. Les paradoxes de lopinion publique. Risque et principe de précaution. Le danger obscurantiste et la tendance à limmobilisme. Le développement de la discipline en France. Les nouveaux risques et les défis de la maîtrise des risques. Conclusions et perspectives. La démarche empirique. La responsabilité des individus. Les défis de la recherche. Conclusion. Références bibliographiques. Références de lécole américaine (après 1945). Glossaire des termes. Index.

Caractéristiques

Editeur : TECHNIQUE & DOCUMENTATION

Auteur(s) : LANNOY André

Publication : 3 janvier 2008

Edition : 1ère édition

Intérieur : Couleur

Support(s) : eBook [PDF]

Contenu(s) : PDF

Protection(s) : Marquage social (PDF)

Taille(s) : 2,6 Mo (PDF)

Langue(s) : Français

EAN13 eBook [PDF] : 9782743018559

EAN13 (papier) : 9782743010188

Ouvrages du même auteur