Parcourir…

Les Sites à connaître

Abonnez-vous au flux RSS des nouveautés Flux RSS

  • Ajouter à NetVibes
  • Ajouter à Yahoo
  • Ajouter à Windows Live

Meriem Sebti

La psychologie d'Avicenne établit que l'homme est constitué de deux substances hétérogène : l'âme, substance simple et spirituelle et le corps, substance matérielle et corruptible. L'âme est un principe séparé qui confère l'actualité au corps à titre de perfection mais elle n'est instaurée dans l'existence que lorsqu'un corps est disposé à la recevoir. Elle tire de cet attachement un bénéfice en réalisant son accomplissement propre en partie grâce aux données sensorielles transmises par le corps.

Cette doctrine confère au corps un rôle important dans la construction de l'individualité de la personne et dans l'acquisition de la science tout en affirmant l'indépendance de l'âme. Cette double exigence génère de nombreuses tensions : le problème de l'unité de la personne et de son individualité, la question de l'accès d'une substance immatérielle au sensible, l'impossibilité pour l'âme d'un retour complet sur soi.

Cet ouvrage analyse les efforts conceptuels élaborés pour résoudre ces difficultés et tente de saisir la signification de l'exigence philosophique d'Avicenne pour lequel l'effort intellectuel est non seulement une thérapie de l'âme, mais la voie même du salut individuel.

Texte de couverture

Que ce soit l'étude du mouvement ou celle de la digestion, l'approche avicienne se caractérise par une attention soutenue aux phénomènes physiologiques et à l'influence des états mentaux sur le psychisme. A cet égard, sa réflexion sur l'imagination est remarquable en ce qu'elle met en oeuvre des données relevant de disciplines aussi diverses que la cosmologie, la physiologie et la médecine pour rendre compte du mode de fonctionnement de l'une des puissances les plus complexes de l'homme.

Dans la perspective avicienne, l'attachement de l'âme au corps, s'il s'agit d'un état naturel pour l'âme, n'en reste pas moins qu'une étape dans son existence qui doit être dépassée. Il voit dans l'effort intellectuel de l'homme la condition de ce dépassement. L'analyse de la doctrine de l'âme humaine permet de saisir la signification même de l'exigence philosophique d'Avicenne pour lequel la pratique de la philosophie est non seulement une thérapie de l'âme, mais la voie du Salut.

 

Les publications de Meriem Sebti

1 publication - Trier par :
 
Avicenne et l'âme humaine De Meriem Sebti - Presses Universitaires de France

Avicenne et l'âme humaine

De Meriem Sebti

Presses Universitaires de France - mars 2000

9,99 €

→ Format ePub Format Mobipocket